«

»

Oct 14

9ème journée, Nissa – O Lyonnais (2-0): Nice affole ses adversaires

Ce vendredi soir, l’OGCN a glané un quatrième succès d’affilée en Ligue 1 en venant à bout de l’OL à domicile (2-0). Une victoire face à des Lyonnais réduits à dix après l’exclusion de Fekir (28e) qui, combinée à la défaite de Monaco plus tôt dans la soirée, permet aux Aiglons de prendre le large en tête du classement.

Nice met ce soir Lyon à dix points et aura au moins quatre points d’avance sur son dauphin à l’issue de cette journée. Autant dire que les Aiglons sont chaudement installés dans leur fauteuil de leader. Dans une rencontre qui promettait beaucoup, les difficultés lyonnaises à maîtriser le jeu les ont amenées à perdre pied et à s’offrir à des nissarts intransigeants dans l’entrejeu et toujours aussi solides en défense. Seule ombre au tableau, le manque de réalisme dans les dernières passes qui a empêché les aiglons de tuer le match plus tôt.

Baysse


28 000 spectateurs environ dans le stadium niçois malgré la pluie et le vent.

Arbitre : Rudy Buquet

Buts : Baysse (5e), Seri (76e) pour Nice.

Avertissements : Dalbert (25e), Dante (71e), Balotelli (85e) pour Nice ; Morel (21e), Darder (43e), Gaspar (79e) pour Lyon.

Expulsion : Fekir (28e) pour Lyon.

l-attaquant-de-lyon-nabil-fekir-a-ecope-d-un-carton-rouge-lors-du-match-contre-nice-le-14-octobre-2016-a-l-allianz-riviera_5726343


Les groupes

OGC Nice : Cardinale – Baysse (cap), Dante, Sarr – Ricardo, Seri (Koziello 83e), Walter, Dalbert – Cyprien, Belhanda (Eysseric 89e) – Balotelli (Plea 87e).

Olympique Lyonnais : Lopes – Mapou (Ghezzal 46e), Mammana, Morel – Gaspar (Rafael 82e), Darder, Gonalons (cap), Ferri (Lacazette 63e), Rybus – Tolisso, Fekir.


 

Après des succès devant Monaco (4-0), Nancy (0-1) et Lorient (2-1), la troupe de Lucien Favre s’est donc offert le vice-champion de France en titre, cinquième avant le coup d’envoi. Rapidement devant au score après le but de Paul Baysse sur coup de pied arrêté (1-0, 5e), les Niçois ont plutôt géré la première période pour  intensifier leurs offensives après la pause. Et après des frappes de Wylan Cyprien (69e) et Mario Balotelli (71e) bien détournées par Lopes, c’est Jean Michael Seri qui a doublé la mise. Profitant d’un joli tir de Younes Belhanda repoussé par le poteau, le milieu ivorien a marqué son premier but de la saison d’une frappe topée (2-0, 76e).

Le score aurait même pu être plus lourd encore si Balotelli, fauché dans la surface par le jeune Jordy Gaspar, n’avait pas vu son penalty arrêté par un très bon Lopes (81e). Peu importe, finalement, pour des Aiglons sur un petit nuage. Pour le moment, c’est un parcours de champion que nous offrent les hommes de Lucien Favre !

La mauvaise foi lyonnaise:

L’action en vidéo:

but de Seri


Lucien Favre: On a joué dans le même système que Lyon Mais on a pressé plus haut, sur leurs défenseurs centraux. Ca nous a permis de prendre confiance. On était meilleurs à la récupération du ballon, et lorsque vous êtes meilleurs à la récupération, vous avez plus de possession. On met un beau but par Paul Baysse. On se crée quelques belles occasions en 2e mi-temps. C’est bien d’avoir continué à jouer et essayé de marquer le 2e. On veut jouer au ballon. Mais il y a encore du chemin. On a trop de pertes de balle. Ca demande du temps. Mais aujourd’hui je suis content de notre match. On a bien joué à 11 contre 11. A 11 contre 10 c’est un avantage mais paradoxalement c’est aussi compliqué. Quand Ghezzal rentre, on sait que Lyon a les joueurs pour être dangereux. Ils ont parfois combiné dans un mouchoir, fait des mouvements à 2-3 qui nous ont mis en difficulté. Site officiel de l’OGCNice

Bruno Genesio (entraîneur de Lyon): Nous avons été lourdement pénalisés dans ce match à Nice par l’exclusion injuste de Nabil Fekir un peu avant la demi-heure de jeu sur une faute inexistante. Notre entame a été trop laxiste pour espérer mieux. Mais je n’ai pas vu non plus un Nice qui nous a archi-dominés malgré sa supériorité numérique. 10 points de retard après 9 journées, nous sommes en retard sur notre tableau de marche. Le foot, c’est se remettre en question et avancer. Au niveau offensif, nous sommes liés à la présence et la forme de Lacazette et de Cornet. Il n’y a pas beaucoup de solutions, nous le savions avant le match. Bien sûr que je suis inquiet, ne pas l’être serait inquiétant. AFP

Pour le fun, la banderole du soir:

Partager

Au sujet de l'auteur

admin

(2 commentaires)

  1. loulou

    Bonjour

    Le Gym relègue à 4 points le deuxième à la 9ème journée… c’est fou, non ?
    Cette année, c’est vraiment le collectif qui prime, et nous ne dépendons pas d’un ou deux joueurs : super Mario en « méforme » ne nous empêche pas de l’emporter …
    Vraiment tous les voyants au (presque) au vert, manque plus qu’une victoire en europa league …
    Très sympa la banderole à l’attention de JMA … qui ne voit pas la différence de niveau entre l’OL et le Gym … malgré les 10 pts d’écart !!! :bye:

  2. Pifou

    Ce qui est très encourageant, c’est que Koziello sur le banc, Walter entre parfaitement dans le sytème et le milieu de terrain est aussi performant ! Une bonne chose de plus en vue des prochains défis du Gym. J’espère que Lusamba et Souquet vont aussi pouvoir se hisser au niveau des titulaires actuels, on va avoir besoin de tout le monde si on veut aussi tenter les coupes nationales. :whistle: :yes:

Laisser un commentaire